Sarah Morris ouvre son exposition individuelle au musée M

Sarah Morris ouvre son exposition individuelle au musée M

Astros Hawk

Vendredi 16 octobre 2015 — Avec Sarah Morris (°1967), M réussit une fois de plus à exposer une créatrice de classe mondiale en Belgique. L’exposition Astros Hawk permet à l’artiste américaine de montrer quatre films, une dizaine de peintures monumentales ainsi qu’une sélection d’oeuvres sur  papier. En outre, Sarah Morris a créé une nouvelle peinture murale au niveau supérieur de M, oeuvre conçue spécialement pour cet endroit-là. Astros Hawk est la première grande exposition consacrée exclusivement à Sarah Morris en Europe depuis 2009.

Sarah Morris crée des peintures et des films où les codes en et les rapports de force urbains occupent une position centrale. Ses peintures peuvent être qualifiées d’ “architecture virtuelle “, compositions colorées graphiques composées de lignes, trames et schémas. Ses films abordent de nombreux sujets: les Jeux Olympiques, le contrôle des foules, l’industrie du parfum, les aéroports, la publicité, la prostitution, Oscar Niemeyer, la tour Eiffel, Romy Schneider et le carnaval du Sambódromo. Son oeuvre se situe quelque part entre le Pop art, l’art conceptuel et l’abstraction géométrique.

Dépasser le façade

Depuis le milieu des années 90, Sarah Morris se penche sur les tensions complexes qui existent entre espace social, identité et pouvoir. Elle se concentre sur les grandes métropoles - comme, ces derniers temps, Paris, Rio de Janeiro et Pékin - qui ne sont pas uniquement la vitrine du capitalisme. Ces villes engendrent des contradictions que l’artiste tente de saisir dans son oeuvre. Par ses peintures et ses films, elle veut aller au-delà de la façade. Morris se met à la recherche de ce que les structures urbaines et les façades contemporaines peuvent nous cacher. C’est ainsi que ces oeuvres non narratives mettent à nu les mécanismes de pouvoir à l’oeuvre dans une structure urbaine. Pour Morris, la surface ne montre rien d’autre que  l’extérieur et fonctionne comme un bouclier.

Peinture murale: Maqta [Abu Dhabi]

Pour la salle supérieure du musée M, Sarah Morris a conçu une nouvelle peinture qui recouvre deux murs. Cette oeuvre éphémère donne le ton de l’exposition. Cinq peintres ont travaillé durant quatre semaines à cette peinture qui se compose de 11 couleurs différentes. Cette trame impressionnante fait 23 mètres de large sur 7 mètres de haut. L’oeuvre de Sarah Morris compte quinze sujets et peintures murales aux dimensions d’un lieu donné, telles celles qu’on retrouve à la station Gloucester Road du métro londonien(Big Ben, 2012), ou pour le musée K20 à Düsseldorf (Hornet, 2010).

Films: Rio, Beijing, Strange Magic et 1972

Les films de Sarah Morris font rêver mais incitent également à la réflexion. Ils se penchent sur une ville en s’arrêtant sur l’architecture, la politique, les groupes qui composent la population, l’industrie, la culture et les loisirs. L’artiste mélange ici plusieurs styles cinématographiques, du documentaire aux scénarios narratifs. L'exposition Astros Hawk présente quatre films: Strange Magic, Rio, Beijing en 1972.

Strange Magic

Strange Magic (2014), nous emmène à Paris. Le titre renvoie à la curieuse fascination qu’exerce la ville, qui à la fois attire et repousse. Un élément récurrent du film est le liquide. Ne pensez pas ici uniquement aux fontaines, à la Seine, à l’eau autour du bâtiment signé Frank O. Gehry, au champagne ou au parfum, mais aussi à la nature fluide et impalpable de l’argent, du capital. Ce film hésite à nouveau entre richesse et pauvreté, flirte avec le luxe tout en s’en distançant.

Rio

L’échec du film 'It’s All True' d’Orson Welles fut l’inspiration du film Rio (2012). Sarah Morris y montre les contradictions de Rio de Janeiro. En même temps, elle réalisa la série de peintures Rio et São Paulo, cette dernière basée sur la plus grande métropole du Brésil.

Beijing

Beijing (2008) cible les Jeux Olympiques de 2008. Le film montre la préparation complexe de la cérémonie d’ouverture. Sarah Morris est l’une des rares à avoir pu jeter un coup d’oeil en coulisses.

1972

En 2008, elle tourna, outre Beijing, le film-portrait 1972. Le film staat se penche sur l’attentat terroriste lors des Jeux Olympiques de Munich, et dresse le portrait du Dr. Georg Sieber. Ce psychologue était responsable de tous les scénarios d’urgence en rapport avec cet événement.

Peintures

Sarah Morris utilise dans ses oeuvres de façon cohérente lignes, schémas et trames qui renvoient à des motifs architecturaux, des signes ou des panoramas urbains. Les couleurs vives jaillissent du vocabulaire unique, de la palette de couleurs et de la dynamique d’une ville. Ces compositions évoquent des détails puisés dans le panorama urbain et l’environnement immédiat, depuis des objets tels que des trombones, affiches ou origami jusqu’à des édifices comme des hôtels, des institutions publiques ou des banques. Dans son oeuvre, les séries de peintures voient toujours le jour parallèlement aux films inspirés par une ville. Le musée M montre une sélection de peintures des quatre séries suivantes: Rio, São Paulo, Rings et Origami.

Oeuvres sur papier

La prédilection de Sarah Morris pour le cinéma apparaît également dans cette sélection d’oeuvres sur papier. C’est ainsi qu’elle retravaille des affiches de films bien connus, comme Pulp Fiction, qu’elle traite avec le style graphique qui est le sien. En outre, elle a conçu quatre affiches pour les films Rio, Beijing, Strange Magic et 1972.

Infos pratiques

Sarah Morris. Astros Hawk | 18.10.2015 >< 20.03.2016 | M-Museum Leuven

Curator: Eva Wittocx

 

"Strange Magic" by Sarah Morris

SARAH MORRIS | Astros Hawk

Portrait Sarah Morris (c) Anna Gaskell
Sarah Morris. Annual Solar Eclipse [Rio] (2014)<br/>(c) Dirk Pauwels
De gauche à droite: Sarah Morris. Pulp Fiction (2013), Banco Alliança [Rio] (2013), Eletrobas [Rio] (2013)<br/>(c) Dirk Pauwels
Sarah Morris. Eletrobas [Rio] (2013)<br/>Collection Kevin P. Mahaney<br/>(c) Dirk Pauwels
De gauche à droite: Sarah Morris. Total Lunar [Rio] (2014), Cosan [Rio] (2013)<br/>(c) Dirk Pauwels
De gauche à droite: Sarah Morris. Total Lunar [Rio] (2014), Cosan [Rio] (2013), Il Coltello Nell’Acqua (2014), Casa das Canoas [Rio], (2013)<br/>(c) Dirk Pauwels
De gauche à droite: Sarah Morris. January 2014 [Rio] (2014), Pulp Fiction (2013), Banco Alliança [Rio] (2013)<br/>(c) Dirk Pauwels
Sarah Morris. Casa das Canoas [Rio], (2013)<br/>Friedrich Petzel Gallery<br/>(c) Dirk Pauwels
De gauche à droite: Sarah Morris. Eletrobas [Rio] (2013), Total Lunar [Rio] (2014), Cosan [Rio] (2013) & Il Coltello Nell’Acqua (2014)<br/>(c) Dirk Pauwels
De gauche à droite: Sarah Morris. Rockhopper [Origami] (2009) & Angel [Origami] (2009)<br/>(c) Dirk Pauwels
Sarah Morris. Rose [Origami] (2014), Based on a crease pattern “Rose” by Nobory Miyajima<br/>(c) Dirk Pauwels
De gauche à droite: Sarah Morris. Angel [Origami] (2009) & El Ultimo Testigo [The Parallax View] (2013) & 1976 [Rings] (2008) (c) Dirk Pauwels
De gauche à droite: Sarah Morris. Esther [São Paulo] (2014) & Annual Solar Eclipse [Rio] (2014)<br/>(c) Dirk Pauwels
Sarah Morris. Film: Beijing (2008)<br/>35mm, 84 min. 47 sec.<br/>Courtesy of Parallax<br/>(c) Dirk Pauwels
Sarah Morris. Pohled Spolecnosti Parallax [The Parallax View] (2011)<br/>Courtesy of the Artist and White Cube<br/>(c) Dirk Pauwels
De gauche à droite: Sarah Morris. El Ultimo Testigo [The Parallax View] (2013) & 1976 [Rings] (2008) (c) Dirk Pauwels
Sarah Morris. Film: Beijing (2008)<br/>35mm, 84 min. 47 sec.<br/>Courtesy of Parallax
Sarah Morris. Film: Beijing (2008)<br/>35mm, 84 min. 47 sec.<br/>Courtesy of Parallax
Sarah Morris. Maqta [Abu Dhabi], 2014, M - Museum Leuven<br/>(c) Parallax studio
Sarah Morris. Film: 1972 (2008)<br/>35 mm, 38 min. 12 sec.<br/>Courtesy of Parallax
Sarah Morris. Film: Rio ( 2012)<br/>Red / HD Digital, 88 min. 33 sec. <br/>Courtesy of Parallax
Sarah Morris. Film: Strange Magic ( 2014)<br/>Red / HD Digital, 45 min. 08 sec.<br/>Courtesy of Parallax
Sarah Morris. Film: Strange Magic ( 2014)<br/>Red / HD Digital, 45 min. 08 sec.<br/>Courtesy of Parallax

Published with Prezly