M – Museum Leuven présente Ravage | 20.03.14 >< 01.09.14

Art et culture en temps de conflit 20.03.2014 >< 01.09.2014

Mercredi 18 décembre 2013 — Du 20 mars au 1er septembre 2014, le M – Museum Leuven présentera une exposition sur la destruction de l'art et de la culture en temps de conflit. Chaque jour nous ramène au constat de la vulnérabilité de la culture lorsque les conflits font rage. Ce thème très actuel ne date pas d'aujourd'hui. Nous avons choisi de montrer comment les artistes s'en sont inspirés au fil du temps. Depuis des siècles, ils expriment les agressions dont est victime la culture. On en trouve maints exemples dans l'histoire de l'art - qu'il soit classique ou populaire -, traduits tant de manière symbolique que réaliste. C'est pourquoi les réflexions et interventions des artistes contemporains sont mises en regard d'œuvres du passé. Les salles du musée M ouvrent un espace où maîtres anciens et artistes contemporains, par leurs œuvres interposées, s'engagent dans un dialogue.

L'incendie de Louvain : le point de départ de l'exposition

En août 1914, les troupes allemandes entrent dans Louvain. L'occupant, considérant les Louvanistes comme des francs-tireurs, lance de sévères représailles et organise des rafles qui se soldent par des exécutions ou des déportations de citoyens. L'église Sint-Pieter, le théâtre et la célèbre bibliothèque de l'université, quelques vieux collèges et bâtiments publics – ainsi que leur contenu – partent en flammes. L'incendie de la bibliothèque de Louvain soulève dans le monde entier une vague d'incrédulité et d'indignation, démontrant par la même occasion qu'au-delà de viser les citoyens et les soldats, la terreur guerrière atteignait également la culture. Cet exemple, parmi les plus connus, de destruction du patrimoine culturel, fait toutefois écho à une histoire beaucoup plus vaste. Le point de départ de cette exposition est le début de la première Guerre mondiale, voici précisément cent ans.

De tous temps

Que ce soit avant ou après la première Guerre mondiale, la destruction de la culture a toujours inspiré les artistes. Les villes rasées, monuments saccagés, destructions d'icônes, vols d'œuvres d'art et la propagande sont des thèmes qui, depuis des siècles, émaillent l'histoire de l'art. Cette exposition, qui présente des exemples d'artistes du 15e au 20e siècle, crée une dynamique intéressante entre le passé et le présent, illustrée par une grande diversité de disciplines artistiques. Ravage rassemble des peintures, tapisseries, photos, vidéos, œuvres graphiques et installations monumentales à la mesure des salles du musée M.
 

Dialogue entre maîtres anciens et art contemporain

Les œuvres de maîtres anciens tels que Henri Blès, Michael Sweerts, Pietro da Cortona et William Turner côtoient des productions contemporaines et des œuvres de modernistes tels que Floris Jespers. Citons par exemple Bunker (2011), l'installation de Mona Hatoum, mettant en scène des structures d'acier évoquant des bâtiments modernistes saccagés et incendiés, faisant référence au Beyrouth d'après-guerre. Ravage présente également des œuvres existantes d'Adel Abdessemed, Lamia Joreige, Cai Guo-Qiang, Mona Vatamanu & Florin Tudor, Lida Abdul et Michael Rakowitz, ainsi que des créations de Sven Augustijnen et Fernando Bryce.

M expose en outre de nombreux emprunts à des collections nationales (entre autres de la National Gallery de Londres, du Rijksmuseum, du Carnavalet, et de l'Imperial War Museum). Plusieurs œuvres reviennent pour la première fois en Belgique, spécialement pour l'occasion, comme la tapisserie de Floris Jespers.

Commissaires :

Eline Van Assche, M – Museum Leuven

Ronald Van de Sompel, M – Museum Leuven

Président du Conseil Scientifque

Jo Tollebeek, Prof. KU Leuven

CONFÉRENCE DE PRESSE | save the date

19 mars 2014 | 11:30

Contactez-nous

Gerrie Soetaert
Veerle Ausloos

M - Museum Leuven

Published with Prezly