Le musée M à Louvain présente une exposition de l'artiste française Béatrice Balcou

Le musée M à Louvain présente une exposition de l'artiste française Béatrice Balcou

Béatrice Balcou (°1976, Tréguier, France) remet radicalement en question la manière de produire l’art.  Pour cela, elle réalise notamment ses propres versions d’œuvres existantes. Son approche artistique est atypique : elle travaille autour d’œuvres dont elle n’est pas l’auteur et les réplique en adoptant les gestes du technicien ou du régisseur.

Pour Béatrice Balcou, l’œuvre n’est pas une sculpture éphémère à identifier ou à consommer rapidement, mais une matérialité physique dont il faut prendre soin, et avec laquelle il convient de passer du temps collectivement. L’essentiel, chez elle, réside dans le regard porté sur les choses et l’expérience qu’on en fait par la suite. L’espace d’exposition devient ainsi un bastion de résistance contre la consommation « touristique » des œuvres d’art et de la culture en général.

Elle rassemble dans une seule salle plusieurs œuvres existantes : sculptures, film, dessins et divers éléments pouvant être activés lors de performances. Spécialement pour cette exposition, elle a par ailleurs créé une œuvre intitulée Quatre clous pour René Heyvaert en se basant sur l’œuvre Sans Titre, 1974 de René Heyvaert de la collection Cera gérée par le musée M.

Cérémonies sans titre
Artiste plasticienne et danseuse de formation, Béatrice Balcou s’inspire aussi de sa connaissance des sports de combat et des rituels du thé japonais pour explorer le sens du geste dans sa série d’œuvres intitulées Cérémonies sans Titre. Pour elle, le geste symbolise l’importance du toucher, du contact et du mouvement. La plupart des œuvres faisant partie de collections sont accompagnées d’une partition, une sorte de manuel ou de rapport d’état prescrivant les conditions optimales de conservation et la manière de les présenter au public. Béatrice Balcou s’intéresse aux manuels techniques et aux codes acquis liés à la manipulation d’une œuvre d’art. Des gants blancs aux éventuelles consignes d’installation et de numérotation des archives, en passant par les matériaux spéciaux d’emballage et accessoires tels que la mousse, le plastique à bulles et le papier de soie.

Chaque Cérémonie sans titre se compose d’une série de gestes spécifiques aboutissant à la présentation de l’œuvre d’art à un public restreint. Les performances sont exécutées en silence et donnent au spectateur un regard unique sur une œuvre d’art, par le fait que différentes parties de l’œuvre sont soigneusement débarrassées de tout le matériel de protection. Du coup, on porte sur l’œuvre un regard potentiellement différent de celui qu’on aurait en la voyant dans le cadre d’une exposition. Par la durée des cérémonies, le public se voit offrir le temps d’un vécu intense avec l’œuvre ; le regard n’est plus furtif et superficiel, mais s’attarde sur l’œuvre dans des conditions optimales. Avec cette série, Béatrice Balcou fait référence aux cérémonies japonaises du thé, avec leurs gestes minutieusement orchestrés, ou à un état d’esprit comme on en rencontre dans le yoga, où le corps et l’esprit sont en parfaite harmonie.

Curator : Eva Wittocx

Béatrice Balcou
20.09.2019 - 20.01.2020
www.mleuven.be/balcou

 Museum Leuven
Leopold Vanderkelenstraat 28
3000 Leuven

Des visites pour les journalistes en présence de l'artiste sont possible le mercredi 18  septembre. Merci de prendre rendez-vous via philippe.mertens@mleuven.be.

L’exposition est une co-production de M et La Ferme du Buisson, avec le soutien de ADAGP.

“L 'ADAGP gère les droits des auteurs des arts visuels (peitres, sculpteurs, photographes, dessinateurs, architectes ... ) et consacre une parlie des droits perçus pour la copie privée à /'aide à la création et à la diffusion des ceuvres”

“En contreparlie de la redevance perçue sur les supports vierges et Ie matériel servant à copier musique, images et textes (CD, DVD, clés USB, cartes mémoire, disques durs externes ... ), Ie public est autorisé par la loi à copier des ceuvres pour son usage privé. Il participe ainsi à la diversité culture/Ie et à la vitalité artistique : chaque année, près de 40 millions d'euros issus de la copie privée contribuent à financer festivals, salons et manifestations culturelles»”


Biografie

Béatrice Balcou (1976, Tréguier, Frankrijk) woont en werkt in Brussel. Haar recente solo- en duotentoonstellingen zijn de volgende: L’Économie des apostrophes in La Ferme du Buisson Centre for Contemporary Art in Noisiel (2018), Béatrice Balcou x Yuki Okumura: double suicide at Kumagusuku in Kyoto Art Hostel kumagusuku in Kyoto (2018); Kazuko Miyamoto >< Béatrice Balcou in Exile gallery in Berlijn (2017) en in L’Iselp in Brussel (2016); Walk in Beauty in Casino Luxembourg Contemporary Art Forum (2014); Calme, luxe et volupté in Le Quartier Centre for Contemporary Art in Quimper (2014); en Chaque chose en son temps in FRAC Franche-Comté in Besançon (2013). De laatste jaren is haar werk getoond in verschillende groepstentoonstellingen, waaronder Article 132-75 in Kunstverein, Langenhagen (2019), Sculpter (faire à l’atelier) in FRAC Bretagne, Rennes (2018), Tes Mains dans mes chaussures in La Galerie Contemporary Art Center, Noisy-le-Sec (2017), Un-Scene III in WIELS, Brussel (2015), Plateforme de jeux in Centre Pompidou, Parijs (2015) en Des choses en plus, des choses en moins in Palais de Tokyo, Parijs (2014). In 2018 was ze samen met Yuki Okumura een laureaat van de residentie georganiseerd door het Institut Français in Villa Kujoyama in Kyoto, Japan. Het werk van Béatrice Balcou maakt deel uit van de collecties van FNAC Fonds National d’Art Contemporain, Parijs; FRAC Corse, Corte; FRAC Franche-Comté, Besançon en FRAC Ile-de-France, Parijs.

Dossier de presse Balcou_PD_FR.pdf - 464 KB

 

 

A propos de M - Museum Leuven

M - Museum Leuven
L. Vanderkelenstraat 18
3000 Leuven
Belgium