A partir d’aujourd’hui M ne sera plus le même

A partir d’aujourd’hui M ne sera plus le même

Le musée montre ses riches collections dans trois nouvelles expositions et sur votre masque

Si vous pensiez bien connaître M Louvain, détrompez-vous. En effet, le musée montre à présent ses riches collections sous un nouvel angle dans le cadre de trois nouvelles expositions. Vous y verrez aussi bien des pièces enracinées dans l’histoire de Louvain que des oeuvres contemporaines dues à des artistes belges et étrangers. Pour citer Denise Vandevoort, présidente de M : “Nous ne montrons pas seulement notre collection dans les salles, mais aussi sur nos propres masques que nous offrons dès samedi”.

“M est une maison en constante transformation. Nous voulons faire en sorte que nos visiteurs découvrent quelque chose de nouveau chaque fois qu’ils se rendent chez nous. C’est pourquoi nous  faisons passer une tout autre partie de nos collections de nos réserves à nos salles, et ce sous la forme de trois expositions thématiques intitulées En mouvement, Prenez votre temps et les Sept sacrements. Ici, art ancien et contemporain entrent en dialogue, et des traditions oubliées reprennent vie par la confrontation avec le présent”, nous déclare à ce propos Denise Vandevoort, présidente du Conseil d’administration de M.

Prenez votre temps  

La première salle du musée se retrouve complètement transformée pour accueillir la nouvelle exposition Prenez votre temps. “Le titre est déjà tout un programme: il sera question ici du temps et de la façon dont artiostes et spectateurs l’abordent. Certaines des oeuvres montrées nous racontent une histoire. D’autres renvoient à l’irrémédiable passage du temps, ou encore se transforment si l’on se donne la peine de les regarder sous un autre angle”, nous dit Lore Van Hees, l’une des commissaires de l’exposition. “Cette exposition vous amène à réfléchir au rôle que joue le temps dans l’art en présentant aussi bien des oeuvres anciennes que contemporaines. Par exemple, un cadran-calendrier vieux de plusieurs siècles côtoie une création abstraite signée Ann Veronica Janssens.”

“Le message que nous souhaitons adresser au visiteur est le suivant : arrêtez-vous un instant pour réfléchir à la façon dont l’artiste utilise et représente le temps dans sa création. Et prenez surtout le temps de bien regarder l’oeuvre, de vous imprégner de tous ses détails”, ajoute son collègue Peter Carpreau. “A une époque où nous passons en moyenne 23,68 secondes face à une oeuvre d’art  – prise de selfie incluse –  M se veut être un endroit où le visiteur est mis au défi de s’arrêter, de prendre son temps et, surtout, de vraiment regarder l’art.”

En mouvement

“Présentation tirée de nos collections, En mouvement permet de faire à nouveau connaissance avec des rites et coutumes oubliés qui rythmaient jadis dans nos régions le calendrier et rassemblaient les populations. Nous montrerons des objets rares conçus pour être mis en mouvement, au propre comme au figuré. C’est ainsi que vous pourrez admirer la riche garde-robe et les accessoires d’argent d’une statue telle qu’elle était portée lors de processions, mais vous verrez aussi un autel portatif, des reliquaires précieux et d’autres objets du culte sortant de l’ordinaire”, nous explique la commissaire d’exposition Marjan Debaene.

“Des rituels anciens se voient ressuscités par le biais de témoignages personnels et une iconographie d’époque. En même temps, ces traditions se voient confrontées à des formes contemporaines d’adoration et de vénération. Le lien avec Louvain ne doit jamais être cherché bien loin: la majorité des objets exposés provient d’importantes églises et de sites historiques de la ville.”

Les Sept Sacrements

Et il y a encore la pièce dédiée à cette oeuvre de tout premier plan qu’est le Triptyque aux Sept  Sacrements du Maître flamand Rogier van der Weyden (1399/1400–1464). “M accueille ce chef-d’oeuvre de la peinture médiévale, prêté par le Musée royal des Beaux-Arts d’Anvers, depuis 2009. Dans cette pièce dédiée, il  se voit entouré de plusieurs rares objets d’arts datant du quinzième au dix-huitième siècle et qui tous entretiennent  un rapport avec les sept sacrements. Il s’agit ici de véritables perles de l’orfèvrerie de de la fin du Moyen Âge provenant d’importants sites historiques et religieux de Louvain”, nous explique Ko Goubert, commissaire de l’exposition Les Sept Sacrements.

Dès samedi, le port du masque est obligatoire dans les musées belges. C'est pourquoi M offre ses propres masques, avec un détail de 'La Cène' de Dieric Bouts, qui peut être vu dans le Sint-Pieterskerk de Louvain dans le cadre de l'exposition permanente 'Entre le ciel et la terre - Découvrez la dernière cène de Bouts'. Les recettes sont reversées au fonds du musée M-LIFE.

Il est possible de réserver une visite en se rendant sur le site www.mleuven.be

A dater du 10 juillet, il sera à nouveau possible de visiter l’exposition permanente dans la collégiale Saint-Pierre restaurée. L’église est librement accessible durant les heures d’ouverture. Il n’est pas non plus nécessaire de réserver pour le parcours familial. Voulez-vous découvrir les oeuvres en utilisant l’expérience numérique? Pensez à réserver un créneau horaire suffisamment à l’avance sur www.diericbouts.be.


 

Pour toutes questions portant sur l’exposition, demandes d’illustrations supplémentaires ou d’interviews avec les commissaires , merci de contacter persm@mleuven.be

 

 

 

A propos de M - Museum Leuven

M - Museum Leuven
L. Vanderkelenstraat 18
3000 Leuven
Belgium